Rendez-vous sur le blog

Paulo Coelho en un mot

Barcelone 12/O7/O6

Pensée favorite ?

Coelho – Qui ose gagne.

Votre livre de chevet ?

Coelho – Les oeuvres de Borges.

Un souvenir d’enfance ?

Coelho – Le premier coucher de soleil que j’ai vu comme un coucher de soleil.

Une passion ?

Coelho – Marcher.

Un film ?

Coelho – Deux : « Il était une fois dans l’Ouest », de Sergio Leone, et « Lawrence d’Arabie », de David Lean.

Un tableau ?

Coelho – Un tableau... « The Night Watch », je ne sais pas comment il s’appelle, Rembrandt, je crois que c’est « La Ronde de nuit » en français.

Un plat ?

Coelho – Couscous, marocain.

Un voyage ?

Coelho – Tous, tous…

Un crépuscule ?

Coelho – Tous aussi !

Une chanson ?

Coelho – « All you need it’s love », par les Beatles.

Un jouet ?

Coelho – Train électrique.

Une phobie ?

Coelho – Parler en public.

Un talisman ?

Coelho – Les lunettes quand je parle en public.

Une mauvaise habitude ?

Coelho – Une mauvaise habitude ? Passer beaucoup de temps sur Internet.

Un personnage littéraire ?

Coelho – Classique ? Ulysse, Ulysse. Ulysse le classique, pas Ulysse de James Joyce.

Un conseil ?

Coelho – Je ne crois pas aux conseils.

Une superstition ?

Coelho – ...Une superstition ? Ah oui ! Répétez-moi, pour faciliter la coupure !

Une superstition ?

Coelho – Avant de boire un vin, faire toujours tomber une goutte sur la table.

Un lieu ?

Coelho – Tous, tous...

La personne de votre vie ?

Coelho – Ma femme.

Votre « Zahir » ?

Coelho – En réalité, je n’ai pas d’obsession. Je suis quelqu’un qui fait des rêves et tâche de les réaliser.

> Retour aux interviews

Le grand problème d’Athéna, c’est qu’elle était la femme du XXIIe, alors qu’elle vivait au XXIe – et qu’elle permettait à tous de le voir. L’a-t-elle payé ? Sans doute. Mais elle aurait été amère, frustrée, toujours inquiète de « ce que les autres vont penser », disant toujours « laisse-moi résoudre d’abord ces problèmes, ensuite je me consacrerai à mon rêve », se plaignant sans cesse que « les conditions idéales ne se présentent jamais ».

Deidre O’Neill, connue sous le nom d’Edda  

La sorcière  
de Portobello   

La Genèse  

Découvrir des extraits  

Paulo Coelho  

Interviews  

La Vidéo  

Galerie photos   

E-cards  

Liens  
www.paulocoelho.com