Rendez-vous sur le blog

Paulo Coelho parle d'Internet

Rendez-vous sur le blog de Paulo Coelho : www.paulocoelhoblog.com

Avons-nous conscience du potentiel que représente Internet ?

Coelho – Nous n’en sommes pas réellement conscients mais nous ressentons intuitivement son potentiel et essayons de travailler à quelque chose dont nous ne pouvons saisir la pleine mesure. Il semble que nous vivons une époque qui pourrait être assimilée à celle des grands explorateurs, qui se doutaient qu’un monde totalement nouveau les attendait mais n’étaient sûrs ni de son existence, ni de son étendue.

Beaucoup de vos homologues s’inquiètent de l’arrivée de la littérature sur Internet. Partagez-vous l’idée qu’il faille se rallier à l’ennemi si l’on ne peut le combattre ? Quel type de relation entretenez-vous avec le monde virtuel et quel intérêt un écrivain peut-il y trouver ?

Coelho – J’ai un avis contraire à celui de la plupart des écrivains. Internet pousse tout à chacun à lire et à écrire. De nos jours, les livres ont retrouvé une place qu’ils avaient perdue avant l’arrivée d’Internet. Ce média me permet d’avoir un contact plus profond – car sans intermédiaire – avec mes lecteurs. J’ai mon propre site depuis onze ans et de là m’est venue l’idée de développer en parallèle une série d’événements tels que mon blog. Les lecteurs peuvent m’y envoyer leurs commentaires sur mon nouveau livre ou m’accompagner à travers le monde. Ils peuvent partager mon quotidien en parcourant mes galeries de photos...

Du fait de la création de votre blog, permettant aux visiteurs de lire des passages de votre travail ou les impressions d’autres lecteurs, ne pensez-vous pas que l’on est en train de connaître la fin des intermédiaires traditionnels comme la presse spécialisée ou les critiques littéraires ?

Coelho – Je pense que c’est un média en vogue, plus adapté au moment présent. Les critiques littéraires n’ont pas toujours été de mon côté mais m’ont généralement soutenu. Je ne peux ni ne veux me passer d’eux, même si je pense que l’opinion des lecteurs s’avère plus juste.

De qui ou comment vous est venue l’idée de créer un blog ? Comment définiriez-vous cette expérience ?

Coelho – J’ai commencé à y réfléchir au moment où je cherchais un moyen de fêter le vingtième anniversaire de mon pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle. À cette fin, il m’a fallu trouver une personne capable de m’aider et Paula Braconnot s’est révélée être une assistante toute désignée. À partir de là, l’idée a fait son chemin.

L’interdiction de vos livres en Iran a fait la Une des journaux l’année dernière. De quelle manière Internet peut-il faciliter la diffusion de vos idées dans des pays où la censure peut arriver à ces extrêmes ?

Coelho – Internet permet la « démocratisation des connaissances ». En ce sens, lorsqu’il arrive quelque chose dans n’importe quel point du monde, nous pouvons tous intervenir – l’opinion ne se limite plus aux médias traditionnels. L’information sur la guerre en Irak, par exemple, a certes été relayée par les journaux, mais aussi par les diverses expériences humaines, grâce aux blogs des personnes vivant dans cette partie du monde.

N’avez-vous aucune crainte que les droits d’auteurs ou le copyright soient bien plus difficiles à protéger via le net ?

Coelho – La recherche de la connaissance en tant que plaisir est un des droits inaliénables de l’être humain. Je pense que quelqu’un qui souhaite acheter un livre le fera. Et si une personne n’a pas assez d’argent, elle pourra malgré tout le consulter gratuitement et nous n’avons aucunement le droit de l’en empêcher.

> Retour aux interviews

Le grand problème d’Athéna, c’est qu’elle était la femme du XXIIe, alors qu’elle vivait au XXIe – et qu’elle permettait à tous de le voir. L’a-t-elle payé ? Sans doute. Mais elle aurait été amère, frustrée, toujours inquiète de « ce que les autres vont penser », disant toujours « laisse-moi résoudre d’abord ces problèmes, ensuite je me consacrerai à mon rêve », se plaignant sans cesse que « les conditions idéales ne se présentent jamais ».

Deidre O’Neill, connue sous le nom d’Edda  

La sorcière  
de Portobello   

La Genèse  

Découvrir des extraits  

Paulo Coelho  

Interviews  

La Vidéo  

Galerie photos   

E-cards  

Liens  
www.paulocoelho.com